Retour aux articles

Je sécurise mon logement et ses occupants

Ai-je besoin d’une assurance logement lorsque je suis locataire ?

Locataire, assurer votre logement est une obligation légale sauf en cas de location saisonnière ou de logement de fonction. Mais connaissez-vous la différence entre l’assurance souscrite par les propriétaires et celle des locataires ? Et savez-vous ce que couvre réellement cette assurance dite des « risques locatifs » ?

Quelles sont les différences entre l’assurance propriétaire et l’assurance locataire ?

Si seuls les propriétaires de bien en copropriété ont l’obligation de souscrire une assurance logement, il n’en est pas de même pour les locataires. En effet, que vous louiez une maison ou un appartement, vous devez être couvert, au minimum, par une assurance dite des risques locatifs (art.7 et 8, loi du 6 juillet 1989). Sachez également que ce contrat d’assurance habitation doit débuter le jour de votre entrée dans les lieux et que vous devez fournir une copie de l’attestation à la signature du bail.

Différente de l’assurance souscrite par votre propriétaire, couvrant sa responsabilité civile personnelle, votre assurance habitation prend en charge les dégâts dont vous êtes responsable en tant que locataire.

À quoi sert l’assurance logement lorsque l’on est locataire ?

L’assurance risques locatifs, obligatoire, couvre les dommages dus à une explosion, un incendie ou un dégât des eaux.

Il faut savoir que cette assurance logement de base ne prend pas en charge les dégâts causés à vos meubles, mais uniquement ceux touchant le logement ou l’immeuble. Ce qui signifie qu’en cas de sinistre, le papier peint sera couvert, mais pas la commode de grand-mère. De même, les dommages subis par vos voisins ne sont pas pris en charge. Sauf si vous souscrivez une garantie complémentaire.

Pour une couverture de vos biens, la souscription d’une assurance multirisque habitation (MRH) est indispensable.

Bon à savoir : en cas de défaut d’assurance habitation locataire, votre propriétaire peut, après mise en demeure, souscrire un contrat en votre nom et ajouter la prime à votre loyer (avec une possibilité de majoration de 10 % pour dédommagement).

Je sécurise mon logement et ses occupants

Découvrez aussi