Retour aux articles

Je prépare mon projet

Le nouveau prêt à taux zéro : 2 fois plus énergique !

Vous souhaitez acquérir ? Ou vous êtes propriétaire et vous souhaitez rénover votre logement ? Les prêts à taux zéro, autrement dit les “PTZ”, ont évolué cette année et vous offrent des nouvelles conditions très avantageuses. C’est peut-être le bon moment de vous lancer ?

L’accession à la propriété. C’est le PTZ
Il s’agit d’un prêt immobilier sans frais de dossier, dont le montant est plafonné (selon votre zone d’habitation), et dont les intérêts sont à la charge de l’État. Il concerne les résidences principales. Et il vient compléter un prêt immobilier principal destiné à l’achat d’un logement à réhabiliter (montant des travaux à hauteur de 25% du montant du prêt principal), ou à la construction d’un logement neuf.
Il est attribué, sous conditions de ressources, aux primo-accédants ou aux personnes n’ayant pas été propriétaires depuis au moins deux ans.

La rénovation de votre logement. C’est l’ECO-PTZ
Cet éco-prêt à taux zéro, plafonné à 30 000€ est destiné aux propriétaires, sans conditions de ressources, qui souhaitent engager des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur logement. Il est également possible d’inclure l’éco-PTZ dans l’offre globale de prêt lors de l’achat d’un bien. Plusieurs catégories de travaux d’isolation ou d’installation de matériel de chauffage sont concernées.

Pour relancer l’attractivité de ces 2 dispositifs et nous inciter à rénover nos habitats, le gouvernement les a simplifiés pour les rendre encore plus accessibles (article 184 de la loi de finances du 28 décembre 2018). Voyons ensemble de plus près…

UN PTZ PLUS ACCESSIBLE

Pour ce qui concerne l’accession au logement,
Les conditions d’obtention du prêt ne changent pas en 2019. Mais le zonage du territoire national a été revu. Le classement des communes par zones géographiques, fixé par l’arrêté, ainsi qu’un simulateur du montant du prêt à taux zéro, sont accessibles en ligne sur le site du Ministère du logement.

Depuis le 1er janvier 2019 vous pouvez aussi bénéficier de plus de souplesse dans vos remboursements, pour faciliter l’accession sociale à la propriété :

  • Le remboursement de votre PTZ peut commencer au bout de 5, 10 ou 15 ans selon vos revenus.
  • Et vous pouvez aussi allonger la durée de votre remboursement sur 20 ans minimum pour alléger vos mensualités.

UN ECO-PTZ ENCORE PLUS PROFITABLE

Pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique, la loi assouplit ses conditions jusqu’en 2021, en supprimant d’abord la condition de “bouquets de travaux” (depuis le 1er mars 2019), et en s’alignant avec le crédit d’impôt pour la transition écologique (CITE). Vous bénéficiez ainsi d’un double coup de pouce selon la nature de vos travaux puisque les 2 dispositifs sont cumulables !

À partir du 1er juillet, voici la liste des travaux d’isolation éligibles :

  • Isolation de la totalité de la toiture,
  • Isolation d’au moins la moitié de la surface des murs donnant sur l’extérieur,
  • Isolation d’au moins la moitié des parois vitrées et remplacement des portes donnant sur l’extérieur,
  • Installation, régulation ou remplacement de systèmes de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire performants,
  • Installation d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable,
  • Installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable,
  • NOUVEAU : Isolation des planchers bas.

Autre changement important au 1er juillet 2019 :
Les logements construits avant 1990 ne sont plus les seuls concernés. Tous les logements de plus de 2 ans, à la date des travaux, peuvent être éligibles. Vous pouvez donc sans doute en bénéficier !

Conditions de remboursement de ce crédit :
L’eco-PTZ reste plafonné à 30 000€ pour 3 actions (jusqu’à 10 000€ pour une seule action), sans condition de ressources et remboursable sur une durée maximale de 15 ans. Mais il vous est aussi possible désormais de demander un PTZ complémentaire dans un délai de 5 ans (au lieu de 3) après la signature du premier eco-PTZ pour finaliser la rénovation énergétique de votre habitat.

Comment souscrire un eco-PTZ ?
Vous pouvez vous adresser aux banques signataires de la convention avec l’Etat. Et n’oubliez pas que vos travaux doivent être réalisés par des artisans éligibles RGE, pour « reconnu garant de l’environnement ».

Je prépare mon projet

Découvrez aussi