Retour aux articles

J'établis mon budget et réalise mes économies

Conseils pour estimer au mieux le coût de ses travaux

Vous avez besoin de faire des travaux chez vous ? Si les idées sont là, le budget reste souvent à trouver. Pas toujours évident de connaître à l’avance le coût des travaux pour son logement. L’important est surtout de ne pas le sous-estimer afin d’éviter les mauvaises surprises.

Estimation travaux : les critères à prendre en compte

Si vous êtes bricoleur, repeindre votre salon ou monter une cuisine équipée est dans vos cordes. Dans ce cas, seuls les coûts des matériaux (peinture, parquet, éléments de cuisine) et de l’achat ou de la location d’outils sont à prévoir (pinceaux, scie sauteuse, décapeuse).

Si en revanche, les travaux de votre logement concernent l’électricité, la plomberie ou encore l’isolation de votre maison, vous allez certainement avoir recours à l’intervention de professionnels.

Le tarif appliqué dépend alors de nombreux facteurs :

  • la surface à rénover ;
  • les matériaux employés ;
  • la durée totale du chantier : facturation à l’heure, à la journée ou au forfait ;
  • les conditions d’accès: combles perdus, ancien bâtiment, dénivelé, etc.

Seul un devis séparant bien le coût des matériaux et les frais de main-d’œuvre peut vous donner une estimation de travaux détaillée.

Travaux logement : s’informer sur les prix pratiqués

Méfiez-vous des idées reçues : vos voisins ou votre beau-frère ont certainement très bien négocié leurs propres travaux, mais vos besoins sont spécifiques ! L’estimation de vos travaux doit être précise afin de prévoir votre budget. Vous saurez ainsi si vous devez solliciter un prêt travaux.

Rien ne remplace l’expertise d’un professionnel, sans compter que la majorité des devis sont gratuits. Veillez toujours à comparer les prix pratiqués. Comptez au minimum trois devis par corps de métier. Si votre devis est indiqué HT, n’oubliez pas d’inclure la TVA. Bonne nouvelle : dans le cas de travaux de rénovation énergétique, celle-ci est réduite à 5,5%.

Bon à savoir : on ajoute en général une marge de 10% en cas d’imprévu, la fameuse « mauvaise surprise » cachée derrière le mur du salon ! Une sécurité pour ne pas vous retrouver coincé en plein chantier.

J'établis mon budget et réalise mes économies

Découvrez aussi