Retour aux articles

Je protège mes biens

Trouver un réparateur ou un dépanneur : quels sont les pièges à éviter ?

C’est un fait : la recherche d’un réparateur ou d’un dépanneur se fait le plus souvent dans l’urgence. Vous craignez de faire le mauvais choix ? Certaines astuces vous permettent d’identifier un professionnel de confiance, et d’écarter les entreprises à la fiabilité douteuse. Nos conseils pour trouver la perle rare, sans stress.

Avis et devis : les pistes pour trouver un prestataire fiable

Vous n’avez qu’une envie : que votre panne soit réparée au plus vite. Afin de dénicher rapidement une entreprise spécialisée, vous lancez une recherche sur Internet. Plusieurs résultats apparaissent, certains dotés d’avis et de notations. Ravi, vous pensez pouvoir vous reposer sur les opinions de précédents clients pour faire le meilleur choix… Mais attention : n’oubliez pas que des faux avis sont souvent mêlés aux vrais. Accordez donc une confiance modérée à ces commentaires.

En cas de réparations importantes, sélectionnez plusieurs entreprises, et faites établir des devis, en général trois. Ces documents sont de précieux indices pour bien choisir votre artisan. Le prix final ne doit pas être le seul critère à prendre en compte : plus le devis est détaillé, moins vous risquez de mauvaises surprises à l’arrivée.

Un devis clair doit comporter le numéro de Siret de l’entreprise, le taux horaire du travail exprimé en TTC ainsi que le montant des éventuelles pièces à remplacer. Vérifiez également la présence de frais de déplacement ou de frais annexes.

Bon à savoir : le site du Syndicat national de maintenance et des services après-vente propose un annuaire en ligne d’entreprises fiables et de techniciens qualifiés. Une bonne piste à explorer !

Dépannage d’urgence : comment éviter l’arnaque ?

Dans les grandes villes, les fausses entreprises de dépannage fleurissent. Un bon moyen de les identifier ? Vérifiez que l’adresse mentionnée sur leur site internet est répertoriée sur l’annuaire en ligne des Pages jaunes, et que le numéro de Siret renvoie bien à l’adresse postale.

Dans le doute, mieux vaut vous tourner vers une entreprise faisant partie d’un réseau agréé ou certifié. Certains labels, comme le label RGE (Reconnu garant de l’environnement) exigé en cas d’éco-prêt travaux à taux zéro, constituent également une référence fiable.

En cas de réserve sur la prestation qui vous a été fournie, pensez à bien conserver les pièces défectueuses changées et les documents établis, et à prendre en photo la réparation effectuée. Ces pièces pourront éventuellement être utilisées lors d’un recours en justice.

Je protège mes biens

Découvrez aussi